• O Sumô san お相撲さん

    Je suis allée voir les Sumo samedi…C’était comment vous dire cela… un peu longuet. C’est pas que je n’ai pas aimé mais un discours de 18 minutes plus une séance de coupe de cheveux d’une heure et voir un sumo qui part en retraite suivie de plusieurs match pour une durée total de 5h environ, ont eu raison de moi. Et sans compter mon mari assis à côté de moi qui quand il ne mangeait pas ou ne dormait pas, il me racontait des bêtises et en me bousculant à chaque fois que j’essayais de filmer. Bref, je vous fais un petit résumé maintenant.

    IMG_6971

    Grâce à mon école, j’ai pu avoir des billets pour aller voir les sumotoris au Ryōgoku Kokugikan (両国国技館, littéralement « hall du sport national de Ryōgoku »). C’est en effet dans ce bâtiment que ce déroule les tournois, combats et autres cérémonies concernant les sumotoris. Je dis sumotori, mais en réalité, je devrais parler de rikishi (力士, litt. « personne instruite (dans le domaine de) la force »), voire o-sumō-san (お相撲さん, litt. « M. Sumo », avec une marque de respect), plutôt que sumotori (相撲取り) qui serait plus approprier pour parler des débutants.

     

     

     

    Le Ryōgoku Kokugikan est un centre sportif polyvalent dans l'arrondissement Sumida-ku à Tōkyō. On y trouve également le musée du sumo (相撲博物館, sumō hakubutsukan), mais ne vous attendez pas à un super grand musée plein d’objets de toutes sortes, car il ressemble plus à une galerie de photos. Il n’en reste pas moins intéressant. Le bâtiment a été inauguré en 1984. De 1950 à 1984, les tournois avaient lieu au Kuramae Kokugikan (蔵前国技館) dans l'arrondissement Taitō-ku, sur l'autre rive de la Sumida-gawa, plus au nord.

    Pour faire bref, je ne vais pas tout vous expliquer les règles de ce sport… moi-même, je ne les ai pas toutes comprise. ^^’ De toute façon, jen’ai que peut vu de combat finalement car le jour où je m’y suis rendu était un jour spéciale. C’était la cérémonie de retirement (danpatsu-shiki sauf erreur) d’un sumotori…. Oups pardon ! d’un rikishi ! En effet lorsqu’un rikishi part en retraite, on lui coupe les cheveux. Parce que oui, le cheveux d’un rikishi sont très important. Ces cheveux sont coiffés en chignon style chon mage avec un beau lustrage à l’huile. Il gardera ces cheveux longs durant toute sa période active. Pour la petite histoire, il paraît que l’un des rikishi est devenu fort si rapidement que ces cheveux n’ont pas poussé assez vite, donc son chignon est très petit.

    Donc voilà, je suis allée voir le danpatsu-shiki du rikishi Miyabiyama. C’était très intéressant mais d’un long ! Je suis arrivée vers midi avec mon mari et il y avait Miyabiyama qui combattais contre un enfant, que j’ai compris plus tard, était son fils. Après avoir tourné un peu dans le stade, pour prendre quelques photos, nous sommes partis à la recherche de nos places. Pas très facile de s’y retrouver dans leur numérotation, mais de gentils messieurs vous viennent en aide si besoin. Nous étions assez loin, mais bon, vu le prix des places pour être plus proche aussi (places pouvant coûter plus de 100 000 yens !), voilà quoi. ^^’ On c’est quand même permis de s’installer sur des fauteuils plus confortable de la catégorie en dessus car il n’y avait personne. Et apparemment, cela est une pratique courante chez les spectateurs. Si le titulaire de la place arrive plus tard, il suffit de s’excuser et pas de problème. (c’est même valable si on veut aller dans la catégorie plus cher à 20 000 yens ou plus !)

    IMG_6926   IMG_6929

    IMG_6945

     

    La cérémonie du coupage de cheveu a donc commencé par un discours. J’ai commencé à filmer, mais après 18minutes de discours, je me suis dit que je n’aurai jamais assez de batterie sur mon appareil pour les 5h de temps que durait la cérémonie en entier. Et en effet, après le discours, divers personnalité son venu tour à tour couper une petite mèche du chignon de Miyabiyama. Cela a pris environ 1h30. Puis est venu le tour du coach, et la famille. C’est là que j’ai trouvé très émouvant parce que un monsieur de plus 150kg qui pleure, c’est très touchant. Pour terminer, petite cérémonie d’ouverture d’un tournoi, quelques combats et cérémonie de fin.

    Au total, je serais resté durant 5h à voir les rikishi et heureusement que l’on puisse bouger un peu, acheter des snack (je ne recommande pas les frites, elles sont horriblement salées ! ) ou pour faire des photos. Je ne suis pas vraiment fan de ce sport, néanmoins, toutes ces cérémonies et rituels sont très intéressants à voir en direct au moins une fois. Sachant que tous les combats tournois, cérémonies sont retransmis en directe à la télé…. Je pense que ce sera la dernière fois que j’irai. Mais quand même je ne regrette pas d’y être aller.

     

     

    Pour plus d’info sur ce sport, je vous recommande ce site en français très bien fait : http://www.dosukoi.fr/

    IMG_6913

     

    « Nouveau hobby: le crochet - 新しい趣味: かぎ針編みする De la neiiiiiiiiiiiiiiiige! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :