• Makizushi Rose

    Dimanche dernier, j’ai encore participé à un petit cours de cuisine pour faire des makizushis. Les makizushis sont des makis avec des dessins à l’intérieur. C’est une spécialité de Chiba (Nord-Est de Tokyo). En général, ceux sont des makis confectionnés pour de grandes occasions et principalement dans un cadre familiale. Vous n’en verrez donc pas souvent dans des restaurants, ou peut-être sur demande chez les traiteurs.

    Même si mon cours a été un peu décevant, il m’a quand même semblé intéressant car j’ai quand même pu apprendre des choses intéressantes et perfectionné ma technique. Nous avons appris à faire une « rose ». Enfin… personnellement je n’ai pas trouvé que cela ressemblait à une rose, mais bon… Il n’empêche que c’était quand même bon et c’est bien là l’essentielle ! 

    Donc voilà, j’ai décidé aujourd’hui de partager avec vous la recette des makizushis Rose. Mesdames, messieurs à vous casseroles !

     

    Makizushi Rose

     

    Pour commencer, il faut préparer les ingrédients nécessaires à la préparation de la garniture.

     Makizushi Rose

    (Recette pour 1 rouleau de 15cm environ, ce qui équivaut à environ à 4 maki)

    1. Crêpe d’œuf (usuyaki tamago) :

    ·         1 œuf

    ·         ½ cc de sucre

    ·         1 pincée de sel

    ·         ½ cc de katakuriko dilué dans 1cc d’eau froide (le katakuriko est un équivalent japonais de la fécule de pomme de terre, si vous n’en avez pas de katakuriko, utilisez de la fécule simplement.) Cela rendra un peu plus solide votre crêpe d’œuf.

    ·         Un peu d’huile (pour que rien ne croche lors de la cuisson)

    Préparation : Battre l’œuf dans un bol. Incorporer le sucre, sel et le katakuriko dilué. Bien mélanger. Normalement, les japonais utilisent une poêle spécial pour omelette de forme rectangulaire, mais si vous n’en possédez pas, une poêle ronde ira très bien. Huilez votre poêle avec un petit bout de papier ou tissu pour ne pas mettre trop d’huile. Quand la poêle est bien chaude, vous pouvez commencer la cuisson de la crêpe. La crêpe doit faire un peu moins de 5mm d’épaisseur. Donc selon la taille de votre poêle, incorporez votre œuf en 1 ou 2 fois. En 2 fois pour la poêle carré japonaise. Attention, la cuisson est assez rapide donc surveillez bien. Quand les bords de votre crêpe commencent à brunir légèrement, retournez-la.

    Si vous avez obtenu une grande crêpe d’œuf, vous devrez simplement la coupe en 2 par la suite de façon à obtenir 2 rectangles d’environ 19cm x 5cm. 

    2. Epinards

    ·         10g d’épinard (Hourensou, épinard japonais de préférence)

    ·         1 pincée de sel

    Préparation : Faites bouillir de l’eau, plongez les épinards dans l’eau chaud puis la pincée de sel pour que les épinards gardent une belle couleur. Cuire 30 secondes puis les mettre dans l’eau froide pour les refroidir. Egouttez et réservez.

    3. 10g Beni shouga (Il est fabriqué à partir de gingembre coupé en tranches fines, coloré en rouge par des feuilles de shiso rouge et mariné dans du vinaigre d'abricot du Japon appelé umezu.)

    4. 2 tranches de jambon (coupez-les en fines lamelles de la même taille que le beni shouga)

    5. Nori : Coupez une feuille de sorte à avoir une feuille de 19cmX 16cm. Le supplément (19cm x 5cm) réservez-le pour la déco. Coupez une seconde feuille pour obtenir une seconde pièce de 19cm X 5cm pour la déco.

    6. 150g de riz à sushi (riz vinaigré, sumeshi- la recette sera mise dans une autre page car ce riz peut être utilise pour bien des plats)

    Préparation du Makizushi Rose :

    (vous aurez besoin d’un makisu, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Makisu)

    Makizushi Rose

     

    Sur une première crêpe d’œuf, répartissez une moitié de beni shouga puis dessus une moitié de votre jambon coupé en lamelle. Vous pouvez aussi mettre un peu plus de beni shouga car c’est lui qui va donner une petite couleur rosé à la crêpe d’œuf, c’est selon votre goût. Puis roulez la crêpe dans la longueur (de sorte à obtenir un premier petit rouleau d’environ 19cm). Sur la 2ème crêpe d’œuf, étalez la seconde moitié de beni shouga (un peu moins que dans la première) puis le reste des lamelles de jambon. Posez votre 1er rouleau dessus et roulez le tout ensemble.

    Sur votre makisu, posez votre feuille de nori (la plus grande). Etalez le riz à sushi dessus en veillant bien à laisser en haut de la feuille une bande de 1cm sans riz pour pouvoir coller correctement votre rouleau la suite. Pour que cela soit plus facile, trempez vos doigts dans de l’eau froide avec 1 cc de vinaigre dedans. Le riz de collera pas à vos doigts.
    Passons à la partie un peu plus compliquée à expliquer…. Depuis le bas de la feuille de nori, à environ 2 doigts, placez une feuille de nori (1 petite 19x5 cm), laissez un espace de 2 doigts puis placez la 2ème feuille de nori (la seconde de 19x5 cm). Normalement il devra vous restez 1-2 doigt de riz puis les 1 cm sans riz sur le haut de la feuille de nori.

     

    Makizushi Rose

     

    Prenez une baguette et faites une petite marque dans le sens de la longueur, bien au centre en appuyant légèrement sur l’une puis l’autre lamelle de nori. Dans ces marques, placez-y les feuilles d’épinard (à répartir entre les 2 lamelles bien sûr). Sur le riz du milieu, placez-y votre gros rouleau de crêpe d’œuf.  

    Voilà, la base est prête, il n’y a plus qu’à rouler le tout. Pour cela, tenez bien votre makisu, faites-le rouler lentement de sorte à ce que votre rouleau commence à se former. Cela à l’air simple, mais c’est une partie assez technique en réalité. Pourquoi ? Parce que si vous ne serrez pas assez fort, votre rouleau se défera au moment de couper les tranches et si vous serrez trop fort, vous aller tout écraser en risquant de déchirer le nori. Quand vous arriverez vers le dernier cm (partie sans riz), mouille-le légèrement du bout du doigt avec un peu d’eau de sorte à ce qui se colle bien.

    Voilà, il ne vous reste plus qu’à couper le rouleau. Prenez un couteau sans dent très aiguisé. Trempez votre couteau dans de l’eau froide vinaigré car comme pour vos doigts, le riz collera moins dessus et vous facilitera la découpe. Coupez des tranches pas trop fines, d’une largeur d’1 doigt et demi environ. (Faites attention de ne pas vous coupez les doigts avec, hein… non, parce que j’ai déjà testé et que ça fait mal ! lol). Si vous avez bien travaillez, vous devriez voir une rose dans chaque tranche de makizushi.

    Et voilà, il n’y a plus qu’à déguster avec ou sans sauce de soja et une pointe de wasabi selon votre goût ! Bon appétit !! 

     

     

     

    « Réflexion du moment: La lecture des japonais dans le train針供養 Harikuyô, funérailles des aiguilles »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :